Définition

L’ostéopathie est une thérapie manuelle, créée en 1874 par Andrew Taylor Still (1828-1917).
Il aurait en fait, reprit des techniques de reboutement décrites par le médecin anglais Warthon Wood.
Avant la création de l’ostéopathie, Still, étant médecin, pratiqua la médecine et la chirurgie, il disséqua de nombreux cadavres, acquérant ainsi une connaissance particulièrement poussée de l’anatomie.
En 1864, quatre membres de sa famille mourraient suite à une méningite. L’impuissance des médecins et des prêtres, et lui-même subissant de violents maux de tête, provoquèrent chez lui une profonde interrogation sur le fonctionnement du corps humain .
C’est en 1874 que Still établit les principes de l’ostéopathie basée sur sa parfaite connaissance de l’anatomie et la physiologie du corps humain. 
Il s’installa à Kirksville dans le Missouri, abandonna la médecine allopathique pour se consacrer à sa démarche ostéopathique de « chercher la cause, retirer l’obstruction et laisser le remède de la nature, le sang artériel être le docteur. »

 

L’ostéopathie fait son apparition en Europe par l’intermédiaire d’un des tous premiers élèves de Still : John-Martin Littlejohn. C’est lui qui crée la première école européenne à Londres en 1917.

 

La médecine ostéopathique apparaît en France dans les années 1960, puis le 4 mars  2002 : la France légalise l’exercice de l’ostéopathie.